Santé

Quelles sont les aides pour le maintien à domicile ?

Quelles sont les aides pour le maintien à domicile

Des dispositions existent pour accompagner les personnes âgées dépendantes désireuses de rester vivre chez elles et bénéficier de leur indépendance et leur cadre de vie.

Les aides au maintien à domicile


Lorsqu’un parent prend de l’âge, il a besoin d’une assistance permanente. Ses proches, dans une mesure conservatoire, le placent dans un établissement d’hébergement. Cette décision n’est pas sans conséquence, car entre sentiment d’abandon et solitude, le vieillard estime être un poids pour l’humanité. D’où l’importance des questions pertinentes qui fâchent et contribuent à choisir entre la maison de retraite ou le maintien à domicile.

Cependant, même si l’option maintien à domicile est bénéfique, il demeure qu’à cet âge les soucis de santé sont plus fréquents, il faut considérer le coût financier et l’assistance médicale. C’est pour apporter des mesures d’accompagnement aux personnes âgées qui préfèrent le maintien à domicile que les aides financières ont fait leur apparition : aides locales des centres communaux d’action sociale, APA, aide-ménagère. Les assurés de la caisse de retraite ont des programmes particuliers que leur confère leur statut.

Tous ces programmes financiers pour le maintien à domicile des personnes âgées poursuivent plusieurs objectifs : éviter les chutes, combattre l’isolement, prendre en charge l’intervenant ou l’assistante de vie sociale qui reste à leurs côtés.

L’aide-ménagère, versée par le Conseil départemental, vise les personnes âgées autonomes désireuses d’avoir une aide. L’aide locale des CCAS, qui s’obtient à la commune, est réservée aux personnes âgées à la recherche d’une assistance quotidienne pour le portage des repas par exemple. L’APA (Allocation Personnalisé d’Autonomie), décerné par le Conseil départemental, va aux personnes âgées dépendantes dont l’état évalué par une équipe médicale oscille entre GIR 1 et 4. La Caisse de retraite est responsable du Plan d’action personnalisé à destination des personnes âgées autonomes à la recherche d’assistante de vie dont la situation financière surpasse les plafonds d’aide sociale.

Quels avantages à opter pour l’allocation d’autonomie à domicile ?


L’APA sert à supporter tout ou partie du financement d’une aide au maintien à domicile des personnes âgées. Toutefois, il faut : être résidents français stables, avoir au minimum 60 ans, être classés GIR 1 à 4. Ceux dont le classement va au-delà (GIR 5 à 6) ont la Caisse de retraite comme solution pour financer leur maintien à domicile.

C’est le plan d’aide établi par l’équipe médico-sociale du département qui détermine le montant de l’APA. Le bénéficiaire participe au financement, car les frais d’aides qu’il perçoit sont minorés en fonction des ressources. 

L’aide-ménagère pour le maintien à domicile

Le service social du département fournit de l’aide aux personnes qui sollicitent un accompagnement pour leur maintien à domicile. Les conditions d’éligibilités sont les suivantes : ne pas recevoir l’APA, posséder des revenus inférieurs à l’ASPA, demander une assistance pour les travaux courants et être âgé de plus d’au moins 65 ans (60 ans si déclaré inaptes au travail). Les personnes âgées qui ont des revenus supérieurs aux plafonds de l’ASPA doivent contacter les Caisses de retraite pour le financement de leur aide au maintien à domicile. Les programmes tel le plan d’action personnalisé de la CNAV et l’AMD pour les anciens travailleurs du public servent à cela.

Leave a Response